Grosseto, Italie

Lundi, Novembre 12, 1928

Quittant Orbetello à six heures, j’étais allé dix milles quand encore mon pneu nouvel était plat. Ce fois il a fallu que je marcher dix-huit milles. Le vent était plus fort, et j’étais très fatigué et avais bien faim quand j’arrivai enfin à Grosseto à midi.

J ‘achetai un pneu nouvel et prennai une bonne chambre dans le meilleur hôtel de la mille, l’Hôtel Bastiani. Le chemin est térrible dans beaucoups des places. Je voyagai aujourd’hui vingt-huit milles et ai dépensé $2.16.

Comments are closed.