Torino, Italie

Dimanche, Novembre 18, 1928

Toute Vendredi nuit j’étais misérablement malade et n’y pouvais rien dormir. En outre j’avais la fièvre, une migraine, et des froids. Néanmoins le lendemain je suis parti à dix heures moins vingt sur le train à Torino. Pendant la première heure nous sommes passés par vingt-deux souterrains. Alors la région a devenu plat toute la distance à Torino. Juste avant d’entrer en Torino, les grandes montagnes a figuré, les sommets couvri de la neige. Je me suis promenadé un peu mais étais très faible. Torino est très belle. De droite sont des grandes collines et de gauche sont les montagnes superbes. Une rivière coule au travers d’un parc très attractif. Les rues sont très larges avec deux parcs dans eux. Dans ces parcs sont des grandes arbes. Il y a beaucoups des monuments et sur les trottoirs des cloîtres. Les fenêtres des magasins sont muy intéressantes et beaucoupes sont très attractives. Le Stadium tiene 16,000 peuple et possíde un vue étonnant des montagnes. Cet après-midi et ce soir les rues se pressaient des peuples. Tout le monde marchent dans les rues. Je passai de temps dans un amusement parc ce soir et c’était drôle. Le temps fait beau et ne fait pas froid. Demain à sept heures vingt-cinq du matin je vais partir à Genève. Aujourd’hui j’ai dépensé $1.48. Je me porte mieux maintenant.

Comments are closed.